Assurance chômage : l’Udes ne veut pas bonus malus appliqué aux contrats courts

 À la veille de la négociation sur la nouvelle convention d’assurance chômage, l’Udes qui fédère les employeurs de l’économie sociale se dit préoccupée par les conséquences d’un mécanisme de bonus malus relatif aux contrats courts.

L’Udes souhaite que les CDD d’usage et les CDD de remplacement soient exonérés de la majoration des cotisations à l’assurance chômage que le gouvernement entend instituer. Ces formes d’embauche sont courantes dans le secteur, à l’image du médico-social et notamment des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (ehpad). « Le besoin de remplacement et d’usage dans les services aux personnes ne peut être caractérisé en abus », plaide l’organisation.  Elle demande également que les contrats courts spécifiques à certains secteurs et prévus par la loi – comme les contrats engagements éducatifs ou encore les contrats des sportifs et entraîneurs professionnels – soient aussi exonérés de cette majoration.

 

Pour Hugues Vidor, président de l’Udes,  (photo) « instaurer un malus sur ces types de contrats serait contraire à la loi et au bon fonctionnement des activités dans plusieurs secteurs de l’économie sociale et solidaire. »