Avantages sociaux : la retraite supplémentaire reste un privilège

Une étude de la Drees qui dépouille les données de l’année 2015 confirme que la retraite supplémentaire reste un privilège que propose moins d’une entreprise sur sept.  Pour en bénéficier,  mieux vaut émarger dans une grande entreprise, précise l’auteur, Julie Tréguier.

Environ 13 % des entreprises privées de 10 salariés ou plus (hors agriculture) proposent un dispositif de retraite supplémentaire à tout ou partie de leurs salariés. Que ce soit sous la forme de contrats à prestations défi nies ou de contrats à cotisations définies. Ces derniers sont nettement plus fréquents . Ils sont en place dans 12 % des entreprises et concernent soit 1,4 million de personnes.

 

Les contrats à prestations défi nies, bien plus rares existent dans 1,4 % des entreprises et se présentent dans la moitié des cas comme des retraites chapeaux. Cela profite à 1 % de happy few, soit soit 120 000 personnes.

 

Il se confirme que les grandes entreprises sont plus nombreuses à faire bénéficier leurs salariés de ces types de contrats. Les secteurs de la finance, de l’assurance, et dans une moindre mesure, l’industrie, sont champions en la matière.

 

La part des salariés effectivement couverts par un contrat de retraite supplémentaire dans les entreprises qui mettent en place de tels contrats diffère fortement d’une entreprise à l’autre. Au moins 10 % des entreprises proposant un contrat de retraite supplémentaire à prestations défi nies en font bénéficier l’ensemble de leurs salariés.