Avec Pôle emploi, le travail temporaire s’attaque à la fracture numérique

 Le Fonds d’action sociale du travail temporaire (Fastt) s’associe au Fonds d’assurance formation du secteur (FAF-TT) et à Pôle emploi pour mettre en œuvre un programme pilote d’accès au numérique.

Une première session accueille dix salariés intérimaires de Strasbourg au centre Afpa, depuis le début de la semaine. Leur parcours s’achèvera le 13 avril avec la remise officielle d’un certificat de formation et d’un ordinateur portable à chaque participant.

 

Certains travailleurs temporaires modestes, amenés à remplir diverses formalités, sont pénalisés par le non-accès à ordinateur ou l’absence de compétence pour s’en servir. Le Fastt et le FAF.TT, en lien avec des agences d’emploi du territoire, ont un double objectif.  Primo, le travail temporaire veut faciliter l’acquisition de compétences valorisables dans le cadre professionnel (accès aux missions, etc.) et personnel (pouvoir effectuer facilement les diverses démarches administratives pour la vie quotidienne).  Secundo, il s’agit de permettre aux intérimaires d’acquérir, à moindre coût grâce au soutien du Fastt, du matériel informatique de facture professionnelle.