B A : les titres-restaurant ne sont pas périmés pour tout le monde

Périmés à partir de ce 1er février, les titres-restaurant 2018 ne seront plus acceptés dans les restaurants et les commerces, car périmés. Mais ils pourront encore être donnés à Action contre la faim afin de soutenir ses missions dans le cadre de l’opération « Je déj, Je donne ». Une bonne action, qui ne coûte rien.

 Action contre la Faim, dans le cadre de son opération « Je déj, je donne », en partenariat avec le groupe Up, émetteur de Chèque Déjeuner, lance la nouvelle édition de la « Journée du titrer restaurant périmé ». Cette journée marque le début de la collecte des titres — restaurant périmés 2018, qui va durer jusqu’au 31 mars et permet, grâce à un geste simple de lutter contre la faim dans le monde.

 

« Dans le contexte actuel marqué par la baisse des dons traditionnels, l’opération « Je déj, je donne » que nous menons avec le groupe Up est une forme de générosité complémentaire qui parle au plus grand nombre. L’année dernière, nous avons ainsi collecté plus de 600 000 euros de titres-restaurant périmés », explique Sarah Gautschoux, d’Action contre la faim.

 

«L’engagement du groupe Up s’inscrit pleinement dans notre culture d’entreprise coopérative et permet d’initier simplement, dans toutes les entreprises, des moments de solidarité fédérateurs au service d’une cause vitale ,  abonde Catherine Coupet, PDG du groupe Up.Même périmés, les titres-restaurant donnent droit à une réduction d’impôts. Les formulaires de demande de reçu fiscal sont téléchargeables sur le site www.jedej-jedonne.org. L’opération « Je déj, je donne » d’Action contre la faim a été lancée en 2009.Ce sont près de 4 millions d’euros qui ont été collectés depuis son lancement.