Baromètre Prism’emploi : le CDI intérimaire progresse

À fin novembre, Prism’emploi recense près de 50 000 CDI intérimaires signés., dont 24 000 au cours des 12 derniers mois. Cette nouvelle forme d’emploi continue de se développer et représente un appoint non négligeable pour les agences d’emploi. D’autant plus que le travail temporaire classique a diminué de -3,9 % en novembre, soit une baisse légèrement inférieure à celle d’octobre (-4,6 %).  Toutefois, souligne Prism’emploi, l’intérim se maintient toujours à un niveau historiquement élevé et continue de progresser en moyenne sur l’année 2018 avec +2,5 % en cumul sur 11 mois.

 

Dans le détail, le secteur continue à se développer dans le BTP, le commerce et les services. Les taux de croissance étant de 3,3 %, 1,4 % et 3,5 % respectivement, observe le Baromètre Prism’emploi. À l’inverse, l’intérim industriel poursuit son plongeon en novembre, accusant un nouveau recul de 8,6 % en novembre après avoir chuté de 9,6 % en octobre. En outre, le transport et la logistique s’essoufflent. Après avoir enregistré une croissance à deux chiffres depuis 2016, le secteur connaît une tendance depuis le début du deuxième semestre 2018. En novembre, la baisse a atteint -7,9 %, contre 5,7 % en octobre, et 3,1 % en septembre.

 

Dans ce contexte, les métiers les plus qualifiés, les cadres et les professions intermédiaires progressent (+1,0 %), les employés sont moins demandés, tandis que les ouvriers, pénalisés par la situation industrielle, voient leur marché se rétrécir de 5,3 % en novembre.