Biu, le magasin qui fait trembler les salariés de la distribution

Imaginez des magasins comparables Fnac, Darty ou Boulanger, entièrement automatiques, sans aucun salarié. Cela existe, en Chine. Sunning, le groupe propriétaire veut exporter le concept.

Un magasin d’équipements électroniques, de vêtements de sports et autres gadgets, sans aucun employé. C’est Biu, propriété du groupe chinois Suning qui en expose le concept au Consumer electronic show, (CES) de Las Vegas, prélude à une internationalisation.

 

Ce point de vente d’un nouveau genre s’appuie sur le big data, la reconnaissance faciale et l’identification par radiofréquences (RFID). Le client enregistre  sa carte bancaire dans l’application Suning Finance. Il est identifié par la caméra à l’entrée du magasin avant d’être autorisé à y entrer. À l’intérieur, Suning smart recommendation, alias SSR, guide virtuel d’achat basé sur le big data,  l’aide à faire son shopping et à prendre des décisions plus facilement.

 

Grâce à la technologie RFID, les produits achetés sont transportés vers la file de paiement, sans aucune intervention physique du client. Le passage en caisse ne dure pas plus de 15 secondes.

Depuis le lancement de son premier point de vente à Nanjing (Chine) en août 2017, Suning en a ouvert quatre autres à Shanghai, Pékin, Chongqing et Xuzhou. Ils ne désemplissent pas.