Emploi : préoccupante inversion de tendance dans le transport routier de marchandises

À en croire le baromètre du second trimestre publié ce 6 août par la FNTR, principale organisation professionnelle du transport routier de marchandises, les chefs d’entreprise considèrent que leurs effectifs de conducteurs resteront stables au cours des prochains mois. Jusqu’ici, la branche affichait un solde positif, invoquant même un risque de pénurie.

 

L’inversion de tendance, observée depuis fin 2018, traduit l’atonie de l’activité. « Elle est également le fruit de l’incertitude dans laquelle se trouve le secteur du transport routier de marchandises, au regard des mesures fiscales envisagées par le gouvernement », accuse la chambre patronale.  

 

Elle constate un ralentissement de l’activité me. Le pourcentage de dirigeants qui estiment que la situation est plutôt satisfaisante a fortement diminué par rapport au dernier trimestre (51 %, contre 60 %). En revanche, le pourcentage de transporteurs « tout à fait non satisfaits » a progressé par rapport aux deux derniers trimestres. Dans ce contexte, la profession n’envisage pas d’amélioration à court terme.