En Ile-de-France, la Direccte aide les entreprises à amortir l’effet des grèves

La Direccte Ile-de-France a mis en place une cellule d’accompagnement des entreprises qui connaissent des baisses de chiffre d’affaires importantes à cause des grèves à la SNCF et dans les industries électriques et gazières. Les solutions proposées diffèrent selon les situations. L’activité partielle est proposée aux employeurs contraints de réduire ou de suspendre leur activité. Ils peuvent placer leurs salariés en chômage partiel. Des dérogations au repos dominical ou à la durée du travail peuvent être accordées pour permettre de rattraper d’éventuels retards de production afin d’honorer leurs contrats et commandes. Autre solution : le report des échéances fiscales ou sociales pour faire face à d’éventuelles difficultés de trésorerie.

 

En février dernier, un dispositif similaire avait été mis en œuvre pour cause d’inondations et de chutes de neige.