Grève dans les organismes de sécurité sociale le 18 décembre

Le mouvement s’annonce dur. Il est conjointement orchestré par les fédérations CGT, FO, SUD, CFTC et CFE-CGC. Il concerne tout le personnel, il s’agit principalement de revendications salariales.

La date du 18 décembre est symbolique. Ce même jour démarre la négociation sur les salaires.  Les syndicats réclament des mesures immédiates pour rattraper de la perte du pouvoir d’achat que le personnel est censé avoir subie ces dernières années, plaçant le salaire minimum professionnel garanti à 2000 € brut. Autre doléance : « l’arrêt des suppressions de postes et remplacement de tous les départs par des embauches en CDI » et une classification favorisant « un véritable déroulement de carrière avec la reconnaissance des compétences, des qualifications et des diplômes ». Pour couronner le tout, les employeurs sont priés de  maintenir et de respecter toutes les dispositions de la convention collective.

 

La dernière convention d’objectifs et de gestion (COG 2019) semble avoir accru le malaise. Par ailleurs, les négociations en cours dans les organismes au sujet de la classification et du transfert du personnel de l’ex-RSI ont sans doute pesé.