La CFE-CGC vent debout contre le plafonnement de l’allocation chômage des cadres

La ministre du Travail confirme dans Les Échos que l’allocation chômage des cadres sera plafonnée. La CFE-CGC ne décolère pas.

La CFE-CGC  reprend les éléments qui, selon elle, taillent en pièces le projet du gouvernement. Primo, l’équité : les cadres financent les ressources du régime d’assurance-chômage hauteur de 42 % et ne consomment que 15 % des ressources, laissant 10 Mds€ à la solidarité inter-catégorielle. Secundo, le régime étant par définition assurantiel, l’indemnité est proportionnelle à la perte de revenu résultant de la perte d’emploi. Tertio, les cadres ont un délai de carence : ils attendent cinq mois avant de toucher la première mensualité au titre de l’indemnisation.

 

Le syndicat, furieux, juge la mesure « injuste, limité symboliquement quelques personnes quand l’abus des contrats précaires pour des millions de personnes coûte plus de 6 Mds€ au régime d’assurance chômage ».  Pour la CFE-CGC, « la cohérence et la force du régime d’assurance chômage sont rompues ».