La cote des grands groupes baisse, les ingénieurs privilégient les PME

Les ingénieurs ne sont pas encore fans des start-ups, mais ils ne sont plus seulement attirés par les grands groupes. Leur préférence va aux PME si l’on en croLit l’enquête que publie la plateforme d’ingénierie et de conseil en technologies Kicklox.

Les ingénieurs ne rêvent pas de démarrer leur carrière dans une start- up. Seuls 20 % d’entre eux cherchent en priorité un job dans ce genre d’entreprises. Ils sont 47% à cibler les grosses PME, contre 33% d’aficionados des grands groupes.

 

Les motivations éclairent ces orientations : possibilités d’évolution en interne, avantages sociaux tels qu’un n comité d’entreprise, des chèques vacances, etc. Le facteur rémunération, cité par 42% des personnes interrogées, n’arrive qu’en quatrième position, sur la liste des critères de choix. Une très large majorité (75%) juge les processus décisionnels sont trop complexes dans les grands groupes. Les procédures administratives sont aussi considérées comme trop formelles. En outre, les intéressés tiennent à garder une faculté d’initiative.

 

855 ingénieurs français de de la plateforme Kickox, exerçant différents domaines d’activité ont répondu à cette enquête réalisée du 6 juin au 13 juin dernier.