La reprise de l’activité profite aussi aux entreprises de portage salarial

La dynamisation du marché de l’emploi passe aussi par le portage salarial, et cela profite aux entreprises du secteur. Leur chiffre d’affaires a flambé de 22,6 % l’année dernière selon le PEPS qui représente plus des trois quarts du secteur.

Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 900 M€, le marché du portage salarial se porte très bien et enregistre en 2017, une croissance en forte hausse (+22,6 % par rapport à 2016). Environ 250 entreprises sont spécialisées dans le portage salarial et représentent près de 70 000 salariés portés sur tout le territoire. Le PEPS, syndicat professionnel qui fédère 85 % de l’activité du portage salarial, se réjouit d’un dynamisme fort porté notamment par l’adéquation d’un statut singulier, reconnu des pouvoirs publics, aux nouvelles exigences du marché du travail.

 

Le portage salarial s’est imposé progressivement comme l’une des nouvelles formes d’emploi alternatives au salariat classique. De plus en plus apprécié par les indépendants, il répond allie sécurité et autonomie. Ce statut dispose d’un cadre sécurisé, depuis l’extension de la convention collective signée à l’unanimité des partenaires sociaux en mars 2017. Hubert Camus, président du PEPS (photo), s’en félicite : «le portage participe à faire évoluer le marché de l’emploi face à l’accélération des mutations sociales et économiques actuelles.»