Le business de la complémentaire santé et de la prévoyance se porte bien

En 2017, selon les données collectées par le Centre technique des institutions de prévoyance (CTIP), la Fédération française de l’assurance (FFA) et la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), le marché des assurances santé et prévoyance progresse de 3 % et représente 58,6 Md€ de cotisations. Cette croissance est portée par les contrats collectifs (+4,6 % contre +1,5 % pour les contrats individuels) qui représentent la moitié des cotisations.

 

Le marché de la complémentaire santé a progressé de 2,3 %, à 37,1 Md€ de cotisations. Sur ce segment, la dynamique vient des contrats collectifs (à 17,4 Md€ en 2017 soit +4,4 % par rapport à 2016). Le volume des cotisations des contrats individuels est en légère hausse (à 19,7 Md€, soit +0,4 %). Pour les sociétés d’assurance et les institutions de prévoyance, les cotisations sont dynamiques (respectivement +4,9 % et +3,0 %). Pour les mutuelles, les cotisations progressent légèrement (+0,4 %). Les parts de marché (individuel et collectif) s’élèvent à 50 % pour les mutuelles, 32 % pour les sociétés d’assurance et 18 % pour les institutions de prévoyance.

 

En prévoyance, les cotisations des contrats individuels et des contrats collectifs ont été dynamiques (+3,9 % et +4,7 % respectivement). Les contrats collectifs restent prépondérants, représentant 55 % des cotisations. La bonne tenue du marché profite à tous les acteurs. La croissance des cotisations est de 4,6 % pour les sociétés d’assurance, de 4,1 % pour les institutions de prévoyance et de 3,8 % pour les mutuelles. Les parts de marché (individuel et collectif) s’élèvent à 64 % pour les sociétés d’assurance, 28 % pour les institutions de prévoyance et 8 % pour les mutuelles.