L’emploi intérimaire reste dans le vert, mais la baisse se confirme

A fin septembre, 73 000 CDI intérimaires ont été signés, comptabilise le dernier baromètre de Prism’emploi. L’organisation professionnelle observe que ce type de contrat de travail, « en croissance depuis janvier 2015, l’intérim se situe encore à un niveau historiquement élevé ». Les CDI intérimaires continuent leur montée en puissance. Il y en a 25 000 CDII supplémentaires, depuis un an.

 

Malgré l’optimisme affiché, la tendance est baissière, depuis le dernier trimestre 2018. C’est dans l’industrie (-8,7 %) que la situation reste la plus défavorable. La baisse dans les transports (-7,8 %) est également plus marquée que la moyenne. En outre, le recul intervenu dans le BTP et dans le commerce pendant l’été se confirme en cette rentrée avec respectivement -3,1 % et -6,2 % en septembre. Et dans les services, l’emploi intérimaire se contracte de nouveau en septembre avec -2,8 %, après le rebond de 3,3 % en août.

 

Dans ce contexte, seuls les cadres et les professions intermédiaires tirent leur épingle du jeu (+1,1 %), les autres catégories professionnelles étant toutes orientées à la baisse : ouvriers non qualifiés (-6,3 %), employés (-7,3 %) et ouvriers qualifiés (-9,8 %), indique Prism’emploi.