Les effectifs de la ville Paris repassent au-dessus de la barre des 50 000 salariés

Estimés selon le bilan social à 48182 personnes  en novembre dernier, les effectifs de la ville de Paris vont repasser au-dessus du seuil psychologique des  50 000. Ce n’est pas l’effet d’un recrutement massif, mais la conséquence du transfert, au 1er janvier 2018, de  1841 agents jusque là employés par  la Préfecture de Police.

 

Le 1er janvier, 1841 agents précédemment affectés à la ont rejoint la Ville de Paris. Ils sont affectés à la direction de la prévention, de la sécurité et de la protection, une entité qui lutte contre toutes les formes d’incivilités, telles que le stationnement gênant et plus largement le non-respect des règles en matière d’usage de l’espace public.  Certains rejoignent la direction de la voirie et des déplacements (fourrières),  d’autres la direction de la démocratie, des citoyens et des territoires  qui délivre notamment les titres d’identité.  

 

Ce mercato est la conséquence de la loi du 28 février 2016 relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain. C’est la deuxième vague du genre après une première fournée  qui a eu lieu le  1er juillet dernier. La capitale rentre dans le droit commun, en récupérant des compétences qui étaient jusque-là exercées de façon dérogatoire par l’État. Autrement dit, Paris a des pouvoir et des responsabilités, comparables à ceux des autres maires de France