L’expatriation est un accélérateur de carrière, surtout pour les jeunes

L’étude  HSBC Expat Explorer, 12e du genre publiée ces jours-ci, le confirme : donner une dimension internationale à sa carrière permet de l’accélérer. Les jeunes professionnels qui partent à l’étranger avant l’âge de 35 ans voient leurs revenus augmenter de 35 % en moyenne. Ils sont aussi promus plus rapidement.

 

Les intéressés ne s’y trompent pas. Au moment de décider de partir à l’étranger, les perspectives de carrière sont le principal critère de choix pour les jeunes (47 %). Le niveau de la rémunération joue dans 29 % des cas. Les Français qui s’expatrient voient leur rémunération augmenter de 49 %. À l’inverse, 13 % d’entre eux ont dû accepter une réduction de salaire.

 

Par ailleurs, l’expatriation permet une accélération globale de la carrière des jeunes ayant moins de  35 ans. Dans cette tranche d’âge, 71 % affirment avoir développé de nouvelles qualités et compétences. Plus précisément, 64 % des Français disent avoir acquis de nouvelles compétences en travaillant à l’étranger.