Liberté syndicale, droits humains : Société Générale et UNI Global Union renouvellent leur accord

Le nouvel accord, conclu pour trois ans, a été signé à Paris ce 4 février par Christy Hoffman, secrétaire général d’UNI Global Union, et Caroline Guillaumin, DRH du groupe Société Générale (photo). La banque était la première de son secteur en France, à conclure une convention sur ce thème avec le syndicat international. La Secrétaire générale d’UNI Global Union, Christy Hoffman, confirme que « ce nouvel accord améliore la version précédente sur plusieurs points importants et réaffirme l’engagement de Société Générale en matière de dialogue social, de liberté syndicale et de négociation collective. »

 

 Le texte inclut notamment la lutte contre les discriminations et le développement de la diversité, la promotion d’un environnement professionnel qui préserve et encourage la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail, ainsi que la prévention et l’identification des situations de non-respect des droits humains. Il s’applique aux 147 000 collaborateurs répartis dans 67 pays.