L’Industreet, école gratuite à destination des jeunes sans qualification, ouvrira ses portes en 2020

Le groupe Total crée, via sa fondation d’entreprise, donne le jour à L’Industreet, une école gratuite à destination des jeunes sans qualification, âgés de 18 à 25 ans. Basée à Stains (93), elle ouvrira ses portes au troisième trimestre 2020 et formera 400 jeunes par an, aux métiers de l’industrie du futur.

 

L’Industreet permettra aux jeunes d’acquérir un certificat professionnel, reconnu par l’État, dans 5 filières qui recrutent (ligne de production automatisée, inspection et contrôle non destructif, terminaux de distribution d’énergie, numérisation des installations industrielles, entretien multiservice robots assistés), à l’issue d’une formation de 12 à 18 mois. À l’issue de ce parcours, chaque jeune doit pouvoir trouver un emploi dans l’industrie, poursuivre ses études ou se lancer dans l’entrepreneuriat.

 

 Il n’y a pas de profil type et aucun diplôme n’est requis pour entrer dans cette école d’un genre spécial. Elle vise des jeunes qui cherchent leur voie. Issus de toutes les régions de France, ils pourront postuler dès mars prochain, sur le site www.lindustreet.fr. Le campus, accessible en transport en commun, sera entièrement équipé pour favoriser l’apprentissage : depuis les lignes d’assemblage jusqu’aux ordinateurs dont la puissance permettra de modéliser des unités industrielles en passant par le restaurant et des solutions d’hébergement.

 

« L’objectif est simple : un jeune, un emploi. Nous voulons attirer les jeunes, en priorité ceux qui sortent du système scolaire sans qualification et cherchent leur voie professionnelle, vers des filières industrielles qui recrutent. On ne le fait pas pour Total, on le fait pour les jeunes, pour la société » ,  a expliqué Patrick Pouyanné, PDG de Total (photo) , lors de la pose de la première pierre ce 19 novembre.

 

Le projet a été peaufiné pendant deux ans, par des équipes du groupe pétrolier, épaulées par des acteurs de l’insertion, de l’emploi, de la formation et avec les branches professionnelles afin que L’Industreet réponde à des besoins réels.