L’Institut Curie et le SEST main dans la main pour favoriser le retour au travail après un cancer

Une  personne sur trois  perd ou quitte son emploi dans les deux ans après un diagnostic de cancer. Mais après ce combat, les personnes atteintes de cette maladie doivent souvent relever un nouveau défi : celui de retrouver leur place dans la vie professionnelle. Dans la lignée du Plan cancer 2014-2019 qui fait du maintien et du retour dans l’emploi l’une de ses priorités, le SEST (service aux entreprises pour la santé au travail) qui  compte neuf centres médicaux répartis sur quatre départements  franciliens couvrant 6 500 entreprises et 102 000 salariés, s’associe au programme Retour au travail après un cancer, alias Ratac, développé par l’Institut Curie.

 

 Ratac est un programme détalé sur deux mois, qui a pour but d’accompagner les patients guéris d’un cancer afin d’anticiper la reprise d’une activité professionnelle, de préparer leur retour à l’emploi et d’améliorer, par la suite leur qualité de vie, notamment au travail.

 

Ratac est construit sur une série d’ateliers visant à une meilleure connaissance des droits juridiques, une reconnaissance personnelle retrouvée et une meilleure estime de soi. Le tout en quatre à sept séances, selon les cas.

 

 «Les services de santé au travail sont traditionnellement connus pour les visites médicales professionnelles or notre action est beaucoup plus large. Ce partenariat avec l’Institut Curie montre une autre facette de nos interventions » se félicite Hervé Rabec, DG du SEST (photo).