L’intérim classique baisse, le CDI intérimaire monte en puissance

À la fin du dernier trimestre 2018, la Dares comptabilisait 787 800 travailleurs intérimaires. Ils représentaient 3,1 % des salariés. Cela marque un nouveau recul de 1,5 %. Autrement dit, il y avait 12 200 intérimaires de moins par rapport à la période précédente. Ce reflux accentue celui constaté au cours des trois mois précédents. Le nombre de titulaires d’un contrat temporaire avait déjà diminué de 6900 unités (-0,9 %).  Sur un an, entre fin décembre 2017 et fin décembre 2018, l’emploi intérimaire est en baisse de 3,3 %, soit 27 100 personnes en moins. La tendance est plus marquée dans l’industrie où l’emploi intérimaire recule pour le quatrième trimestre consécutif, souligne la Dares.

 

À l’inverse, les CDI intérimaires, alias CDII, mis en place en mars 2014, continuent leur montée en puissance. Leur nombre progresse de 8,4 % au 4e trimestre 2018  et de +52,4 % sur un an. À la fin du 4e trimestre 2018, il s’établit ainsi à 34 000, soit 4,3 % du nombre total d’intérimaires.