Prime Macron : dispositif négocié et accord unanime chez Safran

Au lieu d’une décision unilatérale comme dans la plupart des entreprises,  Safran a signé avec toutes les organisations syndicales un accord groupe sur la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat.

Cette prime bénéficiera aux salariés liés par un contrat de travail au 31 décembre 2018 et ayant perçu, durant l’année 2018, une rémunération brute allant jusqu’à 3 fois la valeur du SMIC. Elle sera échelonnée de 350 € à 800 €, en fonction de 4 paliers de rémunérations, avec un minimum de 200 € pour les salariés présents sur une partie de l’année. Elle sera versée avec la paye du mois de mars à une grande majorité des collaborateurs en France

 

 « Cet accord, signé à l’unanimité avec l’ensemble des organisations syndicales, est un signe fort de l’engagement de Safran dans la politique sociale de l’entreprise » estime Jean-Luc Bérard, DRH groupe. Dans un autre registre, la politique de redistribution des bénéfices chez Safran a permis, grâce à des accords de participation et d’intéressement, de verser aux salariés en moyenne entre 1,5 et 2 mois de salaire en 2018.