Travail dissimulé : les Urssaf ont infligé plus de 640 M€ de redressements l’an dernier

Le réseau des Urssaf a engagé, en 2018, 50 749 actions de lutte contre le travail dissimulé, dont plus de 5 000 concernent des actions ciblées et plus de 45 000 des actions de prévention. Plus de 88 % des actions ciblées de lutte contre le travail dissimulé aboutissent à un redressement.

 

Ces actions ont permis de réaliser 640,7 millions d’euros de redressements, soit une augmentation de 18,5 % par rapport aux résultats 2017.  Les sanctions financières appliquées dans le cadre de la lutte contre le travail dissimulé (majorations de 25 et 40 %, annulations d’exonérations de cotisations) ont représenté 30 % du montant de redressement, soit 190 millions. Plus de la moitié (52 %) des sommes redressées concernent des fraudes dépassant le million d’euros.

 

Depuis 2013, le réseau des Urssaf a doublé le montant des redressements réalisés.  Cette performance s’explique par le développement des modalités de détection des situations de fraude, l’amélioration des méthodes d’investigation et la professionnalisation des inspecteurs en charge de la lutte contre la fraude.

 

D’année en année, les situations de travail dissimulé se complexifient, et les actions sont davantage ciblées sur des enjeux financiers plus importants, reposant sur des montages plus sophistiqués, ce qui entraîne un allongement des délais d’investigation. Certaines de ces actions peuvent être réalisées sur plusieurs années, expliquent les Urssaf.