Un label pour les entreprises qui épaulent les salariés aidants

Le groupe Klesia  et Handéo, « l’association qui libère le pouvoir d’agir des personnes handicapées et des personnes âgées », créent un label qui estampille les entreprises engagées auprès de leurs salariés aidants. Les premiers employeurs le décrocher, après validation par un comité national, sont Novartis, Banque Palatine, OpenCommunities Consulting.

Attribué pour une durée de trois ans, ce label est accessible à toute structure, quels que soient sa taille et son secteur d’activité, attachées à la qualité des actions menées en faveur de leurs salariés aidants. Les détenteurs de la distinction « se verront imposer des rendez-vous annuels de suivi ». Lesquels auront pour but de les aider à consolider leurs actions et de progresser. « La loi Guidez est une première étape de la reconnaissance sociale des proches aidants. Il est temps pour les entreprises de prendre le relais », souligne Christian Schimidt  de La Brélie, DG de Klesia (photo).

 

Parmi les 11 millions d’aidants, deux sur trois sont en activité. Les femmes sont surreprésentées (58 %). Et cela impacte les entreprises dans leur fonctionnement. La contribution des proches aidants représente une valorisation annuelle de 11Mds €, insiste le DG de Klesia. Son partenaire, Julien Paynot, patron de Handéo, rêve de construire « des ponts, des passerelles pour renforcer les passerelles entre les acteurs de l’accompagnement ».