100 000 Neets devraient profiter de la Garantie jeunes d’ici à fin 2016

Dix-neuf nouveaux départements vont intégrer l’ expérimentation de la Garantie jeunes, en cours depuis 2013 et qui a déjà bénéficié à près de 46 000 personnes de 16 à 25 ans, en situation de précarité . Ils ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en cours d’étude (on les appelle les Neets). Près de 80 % d’entre eux sont très peu qualifiés, ou n’ont aucun diplôme. Un sur cinq réside dans un quartier prioritaire. Afin de favoriser leur insertion professionnelle, ils sont accompagnés de manière intensive et collective, tout en bénéficiant de mises en situation.

 

 

Cet accompagnement est assorti d’une aide financière. Le test grandeur nature a débuté dans un premier temps dans 10 départements avant d’être étendu à 62 autres, 2015. « Fort des premiers retours d’expérience, qui soulignent l’intérêt et l’efficacité de cette démarche innovante pour les jeunes et les entreprises concernés », la ministre du Travail, Myriam El Khomri a lancé en décembre 2015 un nouvel appel à candidatures pour couvrir 19 nouveaux territoires volontaires cette année. Ce sont donc au total 85 nouvelles missions locales vont maintenant œuvrer au dispositif. Plus de 100 000 bénéficiaires devraient avoir intégré la formule d’ici fin 2016.

 

Ce ne sera qu’une tape, car, d’ici à fin décembre, 91 départements volontaires déploieront le mécanisme. Celle-ci sera généralisée à l’ensemble du territoire en 2017 sur la base de l’évaluation du comité scientifique qui rendra ses premières conclusions cet été.