À Paris, l’accès des apprentis au logement sera facilité

La Ville de Paris, l’UPA, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris (CMA) et l’Union régionale des foyers et services pour jeunes travailleurs (URFJT) ont signé le 13 février une convention destinée à faciliter l’accès au logement des apprentis.

Cette initiative vise à offrir des solutions de logement aux apprentis qui doivent faire face à l’exigence de mobilité due au contrat d’apprentissage. Des hébergements seront ainsi mis à disposition des apprentis par la Ville de Paris et seront attribués en concertation entre l’UPA et la CMAP. Ceux-ci faciliteront l’accès des jeunes à leur centre de formation et à l’entreprise qui les forme.

La démarche contribuera à lever certains freins au développement du nombre d’apprentis. Bien que l’apprentissage reste l’une des meilleures voies d’insertion professionnelle, avec 86 % de jeunes  qui occupent un emploi trois ans après leur formation, il est freiné par diverses complications dont la mobilité réduite des  intéressés, la réglementation, rigide par certains aspects, et  la faiblesses des structures d’orientation.

Le gouvernement a annoncé vouloir développer les formations en alternance pour atteindre à terme un total de 500.000 apprentis, soit 20 % de plus qu’actuellement.