Management RH : les coûts de gestion s’envolent

ADP, spécialiste de la gestion du capital humain et de l’externalisation des processus RH dévoile l’édition 2015 de son Benchmark relatif au coût de la fonction RH. L’effet de la simplification administrative voulue par le gouvernement ne se fait pas encore sentir. Le coût de gestion par salarié augmente encore. Il atteint en moyenne 427€

ADP est catégorique : « avec une augmentation de 10% depuis 2010, le coût de gestion des RH s’est à nouveau dégradé en 2014 pour atteindre 427€ par salarié et par an. Même les s entreprises les plus performantes n’y échappent pas. Un quart seulement des sociétés auscultées parviennent à se situer sous la barre de 307 € en moyenne (soit 28 % de moins que la moyenne). Pour bien mesurer l’envolée des charges de gestion, il faut savoir que le ratio par tête n’était que de 280 € en 2010.

 

L’augmentation est liée à deux facteurs, souligne ADP : la complexité réglementaire croissante , qui impacte la gestion administrative des RH, et le retard de modernisation d’un certain nombre de sociétés qui n’ont pas encore opéré la transformation numérique de leurs services. “L’observation des systèmes d’information mis en œuvre dans les divers secteurs d’activité laisse transparaître des disparités provoquées par les contraintes de gestion propres à chacun. En effet, on constate que plus l’entreprise investit dans son système d’information RH (SIRH), plus elle augmente sa productivité et réduit son coût total”, précise ADP.

 

Bonne élève, la distribution affiche les coûts technologiques comme humains les moins élevés. Ce , “grâce à une centralisation imposée par son organisation multisites et à une culture métier plus récente que celle des autres secteurs”. À l’inverse, l’industrie, la banque-assurance et le BTP accusent des coûts alourdis respectivement par des contraintes logicielles, des niveaux d’exigence en termes de sécurisation et de contrôle et une complexité du métier.

 

Le coût moyen par salarié dans le secteur financier est de 615 € par an. Il était de 462 € en 2012. » Cela confirme que l’optimisation des ressources affectées à la gestion administrative des ressources humaines n’a toujours pas été entreprise dans ce secteur », analyse l’étude. Le BTP (471 € vs 462 € en 2012), l’industrie (449 € vs 442 € en 2012) et les services (445 € vs 423 € en 2012) restent eux aussi au dessus de la moyenne.

Le Benchmark 2015 révèle de fortes disparités parmi les entreprises en termes de productivité des personnels de gestion RH. Quelques championnes parviennent à dépasser le seuil des 300 salariés gérés par un manager RH (salarié/équivalent temps plein). Près de la moitié des structures auditées restent en dessous des 200 salariés. À cette aune, les organisations centralisées sont les plus performantes. Elles ont un ratio de c 253 salariés par gestionnaire administratif.

 

Par ailleurs, ADP souligne que depuis 10 ans, on observe une forte tendance à la concentration des expertises stratégiques au sein de centres de services partagés (CSP). Ceux-ci revêtent « une triple fonction d’expertise, de production et de services dans une perspective d’harmonisation des pratiques, d’industrialisation des processus et d’augmentation de la qualité de traitement des activités ponctuelles ou rares ».

 

L’étude propose également divers axes d’amélioration de la productivité et de la réduction des coûts. Référence pour la profession elle est menée sur un panel de 174 grandes entreprises et passe au crible 144 processus suivis par quelque 5000 gestionnaires, tous secteurs confondus.