À Caen, un dispositif innovant pour reclasser efficacement les agents en arrêt maladie de longue durée

La communauté urbaine Caen-la-Mer expérimente un dispositif d’accompagnement individuel des agents publics en arrêt maladie de longue durée et en attente de reclassement professionnel. Il s’agit de les aider à mettre le break thérapeutique à profit pour redéfinir un projet professionnel.

 

Le dispositif, appelé Mobilisation pendant l’arrêt de travail (Mopat), vise à anticiper le retour à l’emploi des agents en arrêt de longue durée. Il s’agit de les amener à profiter de cette interruption pour construire un nouveau projet professionnel, y compris en passant par un bilan de compétences, et une formation, avant rechercher un nouvel emploi, voire changer de métier. Ils seront épaulés par des spécialistes des ressources humaines.

 

Le projet est d’autant plus utile qu’il concerne des personnes souvent isolées en raison précisément de l’inactivité professionnelle et de la vie sociale réduite. À cela s’ajoute dans bon nombre de cas, une situation financière délicate induite par la perte de la moitié du traitement, quand ce n’est pas l’absence totale de rémunération (mise en disponibilité sans solde). 

 

Préparé depuis plusieurs mois et mis en place en janvier, l’expérimentation durera jusqu’à fin 2018. Le Mopat  couvre les agents de la communauté urbaine Caen-la-Mer, de la ville de Caen et du Centre communal d’action sociale de la communauté urbaine. La démarche s’appuie sur un décret du 26 décembre 2007, relatif à la formation professionnelle des agents de la fonction publique territoriale tout au long de la vie.