A la veille de la journée de mobilisation contre la réforme du travail, la CGT fait les comptes

La CGT recense 172 manifestations et assure qu’elle « ne tourne pas la page  de la lutte ». L’organisation compte la poursuivre au quotidien dans les branches, entreprises et services publics, en associant à certaines de ses initiatives les retraités, les chômeurs, et les jeunes. Elle entend même faire de sa pugnacité un facteur de recrutement.  

 

Dans le même temps, la CGT se pose en force de proposition : « Les propositions de la CGT autour du plein emploi, de la sécurité sociale professionnelle, d’un code du travail protecteur du 21e siècle, d’une revalorisation des salaires, retraites et pensions, la réduction du temps de travail pour travailler moins, mieux et tous sont de nature à participer à cette construction », précise un communiqué de son comité confédéral national.