Accidents du travail et maladies professionnelles : baisse de la sinistralité, mais alerte aux troubles psychiques

Malgré une légère hausse des accidents de trajet, la branche accidents du travail et maladies professionnelles de l’Assurance maladie constate que la sinistralité continue de baisser.  En revanche, la cote d’alerte est atteinte pour les troubles psychiques en hausse de 40 %.

En 2016, le nombre d’accidents du travail, de trajet et de maladies professionnelles a encore diminué. Mais l’Assurance maladie-risques professionnels a tout de même recensé plus d’un million de sinistres reconnus et pris en charge, dont près de 764 000 ont entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente.  L’organisme note que la fréquence globale des accidents du travail (AT) poursuit sa baisse et se stabilise à un niveau historiquement bas, soit 33,8 AT pour 1000 salariés.

 

Recueillant les fruits de son investissement en prévention, le BTP enregistre une nouvelle une chute de fréquence, évaluée à 3,1 %. Toutefois, son score de 60 sinistres pour 1000 salariés reste supérieur à la moyenne nationale. À l’inverse, les activités d’aide et de services à la personne connaissent une dégradation (+2 %), soit 94,6 AT pour 1 000 salariés. C’est trois fois la moyenne de l’ensemble des secteurs. Le travail temporaire est également touché par la tendance haussière (+7,8 %). « En 10 ans, la sinistralité AT de ce secteur, en pleine croissance, aura augmenté de 45 % », constate l’Assurance maladie.

 

Les accidents de trajet sont en légère hausse de 1,2 %, pour la deuxième année consécutive.  Dans le champ des maladies professionnelles, l’inversion de tendance, survenue en 2012, se poursuit en 2016, puisque le nombre de pathologies prises en charge est en diminution (- 4,3 %). Les troubles musculo-squelettiques (TMS) reculent fortement (-4,1 %), de même que les maladies liées à l’amiante (-9,5 %), alors que le nombre de reconnaissances de cancers professionnels (hors amiante) et les affections psychiques sont en hausse, de t0% et 40 %, respectivement