Accidents du travail et maladies professionnelles en 2020 : baisse proportionnelle à la chute de l’activité

L’Assurance Maladie – Risques professionnels publie les chiffres de la sinistralité 2020, ainsi que les faits marquants de l’activité de la branche accidents du travail et maladies professionnelles (AT/MP) au cours de cette année.

 

 Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, qui a mis à l’arrêt un nombre important d’activités économiques à partir de mars 2020, le nombre d’accidents du travail reconnus a diminué de 17,7 % par rapport à 2019, avec 539 833 accidents du travail (contre 655 715 en 2019). Cette diminution correspond aux deux périodes de confinement de l’année 2020 et concerne la grande majorité des secteurs. A contrario, les métiers de l’ambulance, les centrales d’achat ou la vente à distance, très sollicités pendant la crise, ont vu leur activité et leur sinistralité augmenter.

 

Les accidents de trajet ont diminué de 19,7 % par rapport à 2020, avec 79 428 accidents. Les maladies professionnelles prises en charge enregistrent un recul d’environ 19 % entre 2019 et 2020 (40 219 cas reconnus contre 49 505 en 2019). Les troubles musculosquelettiques demeurent à l’origine de 87 % des maladies professionnelles. Bien qu’ils soient à effet différé, les cancers d’origine professionnelle sont également en recul de 14 %. Cette baisse incite la branche et tous les acteurs concernés à encore plus de vigilance et d’accompagnement, afin que cela ne se traduise pas par un renoncement aux droits de la part des assurés.

 

L’évolution des affections psychiques reconnues poursuit sa hausse observée ces dernières années avec 1 441 maladies professionnelles prises en charge par l’Assurance Maladie – Risques professionnels.