Accord relatif à la formation dans le travail temporaire

Prism’emploi et quatre organisations syndicales de salariés (CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO) ont signé, le 26 septembre 2014, un nouvel accord sur la formation professionnelle dans le travail temporaire ayant pour objectif de sécuriser les parcours professionnels en soutenant l’initiative individuelle.

Dans un contexte général de baisse d’activité, la branche du travail temporaire porte l’investissement global dédié à la formation à 2,15 % de la masse salariale, en y incluant les nouveaux enjeux liés à la réforme du 5 mars 2014. Le taux légal dans le travail temporaire, fixé à 1,3 %, s’accompagne d’une part, d’un renforcement des moyens attribués au FPE TT, Fonds professionnels pour l’emploi dans le travail temporaire (0,25 % au lieu de 0,15 %) et d’autre part, de la création d’une obligation d’investissement formation minimum (0,6 %), consacrée à l’accès, au maintien et au retour à l’emploi des salariés de la branche.

Par ailleurs, la branche se dote d’un OCTA (organisme collecteur de la taxe d’apprentissage) en demandant que l’OPCA (FAF-TT) soit agréé en tant qu’OCTA. « Ce nouvel outil contribuera à la compétitivité des entreprises en formant des jeunes à des compétences dont les entreprises utilisatrices ont besoin » estiment les partenaires sociaux.

Prism’emploi regroupe plus de 600 entreprises représentant 90 % du chiffre d’affaires de la profession.