Activité partielle : les règles ne sont pas claires, estiment les syndicats des services automobiles

Les règles d’accès l’indemnisation pour activité partielle ne sont pas claires, plusieurs branches professionnelles le constatent. A l’instar des services automobiles. Dans cette dernière activité, les fédérations syndicales de la métallurgie, unanimes, demandent aux pouvoirs publics de » clarifier au plus vite les conditions de la mise en œuvre et de l’indemnisation de l’activité partielle. Trop d’entreprises de la branche s’estiment en situation d’insécurité sur ce plan, craignant pour la prise en  compte  de leur dossier d’indemnisation ».

 

La branche pèse lourd, elle compte 414 500 salariés, n postes dans quelque 142 000 entreprises.