Adaptation à l’emploi : la préparation opérationnelle fait un carton dans le numérique

Particulièrement bien adaptée aux métiers des nouvelles technologies qui évoluent très vite, alors que la pénurie de compétences se fait sentir dans certaines spécialités, la préparation opérationnelle à l’emploi (POE) fait recette dans la branche de l’ingénierie, du numérique, du conseil, des études et des métiers de l’élément. Son organisme collecteur, Fafiec, en a financé 2300 l’année dernière.

 

L’an dernier, 1700 personnes ont bénéficié d’une préparation individuelle à « initiative de l’employeur, financée par l’opca. Soit un bond de 67 % par rapport à la période antérieure. La POE collective, organisée par branche pour répondre à des besoins dans des métiers en tension a concerné 562 personnes. Elle est aussi en progression (+10 %)

 

La POE combine deux atouts. Primo, elle bénéficie de l’appui du service public pour sélectionner des demandeurs d’emploi à former . Secundo, la prise en charge est très attractive dans ce secteur: le Fafiec, le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) et Pôle emploi financent l’intégralité des frais pédagogiques. Les partenaires sociaux comptent maintenir le flux de financement en lien avec les régions, notamment dans le cadre “plan 500 000” destiné aux chômeurs.