Adecco France crée une école de l’alternance, première du genre

Le groupe Adecco crée la première école entièrement dédiée à l’alternance, en partenariat avec plusieurs acteurs de la formation et quelques grandes entreprises. Objectif : faire le lien entre le monde de l’éducation, celui du business et les candidats afin de répondre à la demande de compétences dans les métiers en tension, tout en anticipant les besoins futurs.

 

Les premières promotions débuteront en février 2016. Plusieurs acteurs ont déjà manifesté leur intérêt pour ce projet. L’AFPA, Montpellier Business School, l’EM Lyon, l’Ieseg et le groupe IGS feront partie des écoles et centres de formation partenaires. Du côté des entreprises, Eurotunnel, Business & Decision ainsi le Campus Veolia, qui ont une expertise dans la formation des jeunes, seront également partenaires.

 

Les programmes proposés répondront précisément aux attentes des employeurs . Non seulement pour les postes non pourvus mais aussi pour des qualifications de demain, dans des domaines tels que le numérique et l’environnement.

Le groupe présidé par Christophe Catoir, Adecco met particulièrement l’accent sur l’accompagnement des candidats. Ils seront recrutés « différemment, et avant tout sur le savoir-être et les aptitudes pour faire émerger des profils nouveaux ». L’évaluation privilégiera les potentiels au-delà des compétences ira, dixit le groupe de services RH. Le cursus facilitera l’insertion dans la vie active en accompagnant le financement des formations. Les candidats seront suivis «à tous les stades de leur parcours pour garantir un accès et un maintien à l’emploi, notamment en bénéficiant de toutes les formes de contrat existantes CDI TT, CDI, CDD… ». Le groupe se fait fort de délivrer des formations partout dans l’Hexagone, sur toutes les activités et pour tous les niveaux d’études.
Le projet bénéficiera du know how d’Adecco Training. Cabinet de conseil et d’ingénierie en solutions de formation, cette structure aide les entreprises à organiser et à optimiser la gestion de la fonction formation, notamment en proposant des cycles qualifiants adaptés aux besoins des sociétés qui n’arrivent pas à recruter ou à attirer les potentiels.