Adossement du RSI : la CGT veut un engagement écrit sur l’emploi

Alors qu’une mission interministérielle composée de 2 inspecteurs de l’inspection générale des affaires sociales (Igas) et de l’inspection générale des finances (IGF) est à pied d’œuvre pour préfigurer le rapprochement des régimes, la CGT insiste pour que les représentants soient « associés à toutes les opérations d’adossement au régime général ». Elle souhaite une transformation « sans licenciement ni mobilité géographique imposée ». Elle réclame sur ce point, un engagement écrit des pouvoirs publics.

 

Le gouvernement a annoncé la suppression du RSI dès le 1er janvier 2018 , en oubliant d’informer le personnel. « C’est par la presse que les 6000 salariés du RSI ont appris la nouvelle », déplore la CGT. N’importe quelle grande entreprise privée qui procéderait de la sorte s’exposerait à des poursuites pour délit d’entrave.