Air France: feu vert des eurodéputés à une aide de 10 M EUR aux salariés licenciés

STRASBOURG, 3 juillet 2018 (AFP) – Le Parlement européen a donné son feu vert mardi à une aide d’environ 10 millions d’euros destinée à 1.858 ex-salariés d’Air France afin qu’ils puissent se reconvertir et trouver du travail après leur licenciement.

A 549 voix pour (88 voix contre), les députés européens réunis en session plénière à Strasbourg ont accepté, à la demande de la France, une aide de 9,89 millions d’euros en faveur des ex-salariés de la compagnie aérienne française licenciés pour cause de « perturbations économiques graves ».

Sur fond de croissance plus lente du trafic aérien en Europe qu’ailleurs et de concurrence accrue des compagnies du Golfe, ces employés d’Air France ont été licenciés pour la plupart en 2017 dans les régions Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Acceptée par la Commission européenne en avril, cette aide, via le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM) doit encore recevoir le feu vert des Etats membres de l’UE.

Cette somme doit permettre de cofinancer des mesures visant à lutter contre le chômage de ces salariés, comme l’orientation et la formation professionnelle, l’aide à l’entreprenariat, les subventions de démarrage et les indemnités, a détaillé le Parlement européen.

Créé fin 2006, le FEM est un fonds européen de solidarité qui apporte une aide aux travailleurs touchés par l’ouverture de l’économie à la mondialisation.

maj/clp/nth