Air France: feu vert des pilotes sur leur accord catégoriel

 PARIS, 19 février 2019 (AFP) – Les pilotes d’Air France se sont prononcés à plus de 85% en faveur de la signature d’un accord catégoriel avec la direction, lors d’une consultation lancée par le syndicat majoritaire SNPL Air France, un vote qui met un point final à un conflit social dur.

« Les pilotes d’Air France ont approuvé l’accord par 85,42% de votes positifs » et « le taux de participation a atteint 70,51% », a indiqué le SNPL dans un communiqué.

Dans la foulée, le syndicat, majoritaire chez les pilotes, a signé cet accord, qui « reste ouvert à la signature jusqu’au 22 février », a indiqué Air France dans un communiqué distinct.

Le Spaf, deuxième syndicat de pilotes, avait appelé à voter contre cet accord catégoriel, le jugeant inabouti.

Le SNPL a par ailleurs signé mardi l’accord intercatégoriel sur la hausse des salaires datant d’octobre, qu’il refusait de signer avant qu’un accord propre aux pilotes soit trouvé.

Après les hôtesses et stewards et le personnel au sol, l’accord pilotes clôt le cycle des négociations catégorielles menées par les équipes du directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, arrivé à la tête du groupe en septembre, pour mettre un terme au conflit social au sein de la compagnie française.

Le « taux de participation illustre, sans ambiguïté, la volonté des pilotes d’Air France de s’impliquer dans l’avenir de la compagnie », souligne le SNPL. Il avait choisi d’interroger tous les pilotes (environ 4.000) d’Air France lors de ce référendum lancé le 1er février.

« Par ce vote, les pilotes soutiennent le projet stratégique de montée en gamme initié par Benjamin Smith et acceptent les revalorisations salariales, mettant ainsi un terme à près de douze mois de conflit », relève le syndicat, qui avait été en première ligne dans le mouvement de grève mené entre février et mai 2018 pour réclamer une hausse des salaires.

« Après des mois de conflit, il était temps d’entrer dans une nouvelle ère de dialogue social », a estimé Guillaume Gestas, président du SNPL Air France, cité dans le communiqué. Mais « la confiance exprimée par les pilotes envers la nouvelle direction d’Air France ne sera pas un blanc-seing », a-t-il averti, appelant au « strict respect des garanties » données aux pilotes.

L’accord catégoriel porte, entre autres, sur l’équilibre entre Air France et KLM dans l’évolution de leur flotte, la productivité des pilotes et une augmentation salariale catégorielle d’environ 4%, avait récemment indiqué à l’AFP Guillaume Schmid, vice-président du SNPL.

« Air France-KLM peut à présent commencer la mise en oeuvre d’une stratégie plus ambitieuse et ainsi reconquérir une position de leader européen », s’est félicité Ben Smith.

esp/cel/cbn