Air France: les négociations avec les pilotes vont « dans le bon sens » (syndicats)

PARIS, 1 février 2017 (AFP) – Les négociations entre Air France et les pilotes sur la création d’une compagnie à coûts réduits, entrées dans leur phase finale, vont « dans le bons sens » même si rien n’est encore joué, ont commenté mercredi à l’AFP des sources syndicales.

« Un projet d’accord a été discuté hier soir (mardi) et une nouvelle proposition sera faite cet après-midi » à partir de 13H00, a indiqué Grégoire Aplincourt, président du Spaf (deuxième syndicat de pilotes).

Concernant la compagnie « Boost » (son nom provisoire), qui exploiterait principalement depuis Roissy des lignes d’Air France déficitaires sur moyen et long-courriers, « des avancées ont été faites en ce qui concerne la mise à disposition des pilotes ».

« Est-ce qu’elles sont suffisantes? On ne sait pas encore », a ajouté le représentant du Spaf, dans l’attente notamment de précisions sur les efforts de productivité demandés aux pilotes.

Questionné sur la séance de mardi, un autre négociateur mentionne « des évolutions qui vont dans le bon sens », notamment sur la question du contrat de travail des pilotes. Mais il reste « pas mal de choses qui frottent encore », nuance-t-il.

Sollicités, la direction d’Air France comme le SNPL, majoritaire chez les pilotes, n’ont pas souhaité s’exprimer.

D’ici à 2020, le groupe aérien prévoit de doter la nouvelle compagnie de 10 avions sur le segment long-courrier et de 18 sur le moyen-courrier, en réduisant la flotte propre à la compagnie classique.

En présentant son projet début novembre, la direction avait indiqué vouloir faire voler « des pilotes d’Air France volontaires, avec des règles d’utilisation et de rémunération adaptées », mais avec des hôtesses et stewards (PNC) recrutés en externe.

« Une signature de BOOST par les pilotes signifierait à terme la fin des PNC Air France », a lancé mardi sur Twitter le SNPNC/FO, à l’adresse des syndicats de pilotes.

La direction est engagée parallèlement dans des négociations avec les PNC sur le futur accord d’entreprise régissant leurs conditions de travail, de rémunération et d’avancement de carrière.

jta/cel/it/spi