Air France vise 1.600 départs volontaires d’ici début 2017 (syndicats)

PARIS, 17 février 2016 (AFP) – Air France va ouvrir des plans de départs volontaires (PDV) pour 1.400 postes au sol et 200 postes d’hôtesses et stewards d’ici début 2017, a-t-on appris mercredi de sources syndicales.

Ces deux PDV doivent être officiellement annoncés aux représentants du personnel lors d’un prochain comité central d’entreprise les 25 et 26 février.

Pour les personnels au sol, le principe de départs volontaires était acté depuis plusieurs mois mais l’ampleur du nouveau PDV n’était pas connue. Selon deux syndicats, les PDV concerneront 1.405 postes au sol et 200 parmi les personnels navigants et commerciaux.

Dans ces PDV, qui doivent faire l’objet d’une négociation, la date de clôture est le 31 janvier 2017.

Interrogée par l’AFP, la direction d’Air France, qui présentera jeudi ses résultats 2015, a regretté que « des documents communiqués aux partenaires sociaux se retrouvent dans la presse » avant la réunion du CCE.

Les PDV qui seront discutés avec les représentants du personnel la semaine prochaine « tiennent compte du projet de croissance présenté le 15 janvier et par conséquent réduiront significativement l’ampleur des départs volontaires » par rapport aux projections de gestion des sureffectifs présentées fin 2015, a fait valoir la compagnie.

Début décembre, la compagnie estimait ses sureffectifs d’ici avril 2017 à 1.823 postes au sol, 890 hôtesses et stewards et 280 pilotes.

Portée par une conjoncture favorable, la compagnie avait partiellement enterré le 15 janvier son plan d’attrition de la flotte et présenté un nouveau projet prévoyant une hausse de la flotte de 2017 à 2020, toujours conditionnée à des accords de compétitivité avec les personnels navigants.

Sur 3.000 suppressions de postes initialement envisagées en 2016 et 2017, elle avait néanmoins maintenu la suppression de 1.000 emplois en 2016, conséquence des suppressions d’avions et de lignes programmées cette année.

shu/cel/sd