Amazon s’est mis en conformité sur trois sites (ministère du Travail)

PARIS, 10 avril 2020 (AFP) – Amazon s’est mis en conformité sur trois des cinq sites sur lesquels le groupe avait fait l’objet de mises en demeures de l’inspection du travail, a-t-on appris vendredi auprès du ministère du Travail.

Après un premier contrôle de l’inspection du travail, des mises en demeure avaient été prononcées par le ministère pour cinq sites sur l’ensemble du territoire au motif qu’Amazon n’avait pas mis en place les conditions nécessaires pour éviter une « situation dangereuse » sur ces sites.

« Pour trois d’entre eux, un nouveau contrôle de l’inspection du travail a eu lieu et a (permis de constater) que la direction de l’établissement concerné s’est mise en conformité avec les préconisations gouvernementales relatives aux gestes barrières et à la distanciation sociale, ainsi qu’aux recommandations des Direccte (direction régionale du travail) », a indiqué le ministère.

« Deux sites (Montélimar dans la Drôme et Saran dans le Loiret) doivent encore faire l’objet d’un nouveau contrôle dans les jours qui viennent », a-t-on ajouté.

Si les recommandations ne sont pas appliquées, le juge en référé peut prononcer la fermeture de l’établissement.

Amazon a fait également l’objet d’une assignation en référé transmise par Solidaires au tribunal de Nanterre pour réclamer la fermeture de l’ensemble des sites d’Amazon France Logistique. L’audience devait se tenir ce vendredi après-midi.

far/lum/fmp