Arbitrages budgétaires: les numéros un de la CFDT, la CFTC et l’Unsa très critiques

PARIS, 4 septembre 2018 (AFP) – Les arbitrages budgétaires « inquiètent » les numéros uns de la CFDT, de la CFTC et de l’Unsa, qui appellent conjointement mardi Emmanuel Macron à ouvrir « un vrai dossier de construction collective » sur des sujets comme la lutte contre la pauvreté ou la transition écologique.

« Les arbitrages budgétaires du gouvernement nous inquiètent », écrivent Laurent Berger (CFDT), Philippe Louis (CFTC) et Luc Bérille (Unsa) dans une tribune commune publiée sur le site du Huffington Post.

« En ciblant financièrement et indistinctement les retraités, les chômeurs, les allocataires, on commet une erreur à la fois politique, en divisant un peu plus les Français entre eux, et économique car le manque d’activité n’est pas de la responsabilité des +inactifs+ mais de l’insuffisance d’investissement, d’innovation, de dialogue social, de formation », poursuivent-ils.

Selon les syndicalistes, « à nouveau, ce sont les plus précaires qui risquent d’en faire les frais ».

Ils invitent le président de la République à « ouvrir un vrai chantier de construction collective sur les sujets cruciaux », comme la lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, la transition écologique, la santé et la qualité de vie au travail, l’adaptation du système de protection sociale. Ils citent aussi la construction d' »une Europe autant porteuse d’efficacité sociale et environnementale qu’économique ».

bow/cel/mm