Assurance chômage pour les indépendants: la CPME craint la création d’une cotisation

PARIS, 12 octobre 2017 (AFP) – François Asselin, président de la CPME, « craint » que l’ouverture de l’assurance chômage aux indépendants, promise par Emmanuel Macron, induise la création d’une nouvelle cotisation, a-t-il confié jeudi.

« Bien sûr qu’on craint une cotisation, on ne peut pas rêver au Père Noël », a déclaré M. Asselin à la presse, après avoir été reçu par Emmanuel Macron en amont des futures réformes sociales (apprentissage, assurance chômage, formation).

Son organisation « n’était pas demandeuse », mais il a reconnu que « bénéficier d’un filet de sécurité » peut « tenter beaucoup » d’indépendants.

« Après, qui dit +filet de sécurité+ dit, en face, +comment on le finance ?+ » a-t-il poursuivi. « Si demain, tous les indépendants devaient (cotiser) 6% de leurs revenus, ils trouveraient que l’assurance leur coûte très cher. Devront-ils financer tout seul ou pas du tout ? La question reste entière. »

« Il faudra bien faire tourner les calculettes pour savoir comment tout ça peut être financé », a-t-il prévenu.

« On ne pourra s’en sortir que s’il y a une contribution de solidarité nationale autour de ça », par l’intermédiaire de la CSG par exemple, a estimé François Asselin.

Concernant l’ouverture de l’assurance chômage, tous les cinq ans, aux démissionnaires, « ça peut créer un effet d’aubaine qui peut devenir catastrophique en termes de financement ». Il a jugé nécessaire d’imposer que les démissionnaires aient un « projet personnel » pour pouvoir être indemnisés.

jah-dec/db/mm