Assurance maladie: léger rebond pour la prime d’objectif des médecins libéraux

PARIS, 25 avril 2019 (AFP) – Plus de 61.000 médecins libéraux recevront dans les prochaines semaines 282 millions d’euros au titre de leurs objectifs de santé publique pour 2018, a indiqué jeudi l’Assurance maladie, vantant « un bilan bien orienté » après les résultats mitigés de 2017.

Moins de prescriptions d’antibiotiques, plus de médicaments génériques et de vaccins anti-grippe: les médecins libéraux ont globalement fait mieux l’an dernier, malgré un recul du dépistage de certains cancers.

« Les résultats sont à nouveau bien orientés, avec une rémunération en hausse pour les médecins », s’est félicité dans un communiqué le directeur de la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam), Nicolas Revel.

Créée en 2012, la rémunération sur objectif de santé publique (Rosp) des médecins libéraux avait été « profondément revue et modernisée » en 2017, a rappelé la Cnam.

Mais la barre avait été fixée trop haut et il avait fallu activer une « clause de sauvegarde » pour éviter une chute brutale de cette prime.

Ce parachute de secours n’a pas servi en 2018: après de nouvelles « révisions » négociées avec les syndicats médicaux, le montant global de la Rosp a gonflé de 10%, et le nombre de bénéficiaires de 4%.

Principal contingent, 55.102 « médecins traitants de l’adulte » (surtout des généralistes) vont recevoir 4.705 euros en moyenne, soit 259,4 millions d’euros.

Une somme que certains compléteront avec la Rosp « médecin traitant de l’enfant » (7,2 millions d’euros), tandis que d’autres primes spécifiques seront payées à 4.326 cardiologues (9,3 millions), 2.012 gastroentérologues (2,8 millions) et 433 centres de santé (3,3 millions).

gbh/cel/cam