Baisse des emplois exposés à la concurrence internationale (étude)

PARIS, 5 septembre 2016 (AFP) – Les emplois exposés à la concurrence internationale ont diminué en France entre 1999 et 2013, alors que les emplois « abrités », en concurrence seulement avec d’autres emplois locaux, sont en nette augmentation, selon une étude du cercle de réflexion La Fabrique de l’Industrie.

Cette étude souligne que la distinction traditionnelle entre emplois industriel et emplois de services est « de plus en plus inopérante », compte tenu de l’interpénétration croissante entre industrie et services.

Les auteurs, Philippe Frocrain et Pierre-Noël Giraud, proposent de lui substituer une analyse fondée sur une opposition entre les emplois exposés à la concurrence internationale, qui produisent des biens et services pouvant être consommés ailleurs que là où ils ont été produits, et les emplois abrités, qui satisfont une demande intérieure, voire locale, mais qui peuvent être en concurrence locale.

Selon cette étude, le nombre d’emplois en France exposés à la concurrence internationale a diminué de 204.000 entre 1999 et 2013, à 7,3 millions (-2,7%). Sur la même période, le nombre d’emplois abrités a crû de 2,37 millions, à 19,9 millions (+13,5%).

Comparé à l’emploi total, la part des emplois exposés a ainsi baissé, de 30% à 26,8%, en quinze ans. L’étude ajoute que les emplois de services y ont augmenté (+780.000), sans compenser le recul des emplois industriels et agricoles (-984.000).

Le secteur exposé a « potentiellement accès à une demande émanant du monde entier », et présente une productivité et des rémunérations plus élevées.

Il constitue « un puissant levier de développement de l’emploi abrité », observe l’étude. Selon La Fabrique de l’Industrie, l’implantation de 100 emplois exposés dans une région de France métropolitaine génère la création de 64 emplois abrités dans la même zone.

Pour les auteurs de l’étude, il ne faut cependant « pas négliger un secteur au profit d’un autre ». Ils préconisent ainsi de « viser une +sortie par le haut+ consistant d’abord à agir sur la productivité des abrités ».

sbo/fka/sd