Bâtiment: la reprise s’est accélérée en 2017 (patronat)

PARIS, 19 décembre 2017 (AFP) – Amorcée l’an dernier, la reprise a accéléré dans le secteur du bâtiment en 2017, tirée par le logement neuf, avec une croissance de l’activité estimée à 4,7%, mais elle devrait ralentir l’an prochain, estime la Fédération française du bâtiment (FFB).

Les différents segments d’activité ont connu une croissance supérieure à ce que le secteur avait estimé pour cette année, a précisé la FFB mardi lors d’une conférence de presse.

Le logement neuf constitue le principal vecteur de cette croissance, avec une production en hausse de 12,8% en 2017 comparé à l’an dernier, selon les premières estimations publiées par la fédération patronale.

La reprise dans le secteur non résidentiel est également confirmée, avec une croissance de 3,7%.

Cette hausse d’activité est allée de pair avec un redressement de l’emploi dans le secteur, où 20.000 postes ont été créés en 2017 (+1,7% sur un an), soit 9.000 salariés et 11.000 équivalents temps plein dans l’intérim.

« Il s’agit là d’une excellente nouvelle, même si ces chiffres doivent être rapprochés des 170.000 postes perdus entre 2009 et 2016 », a relativisé la FFB, qui souligne aussi des « difficultés croissantes à recruter, malgré un maintien à haut niveau du chômage ».

Pour 2018, la FFB estime le besoin de recrutement à 30.000 postes.

Cette reprise se traduit aussi par une baisse du nombre de défaillances d’entreprises (-11,3% sur les trois premiers trimestres, après -14,1% en 2016) et une amélioration de leur trésorerie.

Pour 2018, la FFB prévoit une nouvelle hausse de l’activité au rythme de +2,4%, deux fois moins important qu’en 2017, en raison notamment d’une légère baisse des mises en chantier (-2,6%, un peu en-deçà de 400.000 estimées l’an prochain).

Celle-ci serait due au recentrage du Prêt à taux zéro (PTZ), une aide publique qui aide les ménages à accéder à la propriété.

Quant à « l’impact des mesures concernant le monde HLM », il « pèsera probablement davantage à compter de 2019 », estime la fédération.

brb/ref/soe/fm