Berger (CFDT) candidat à la présidence de la Confédération européenne des syndicats

PARIS, 29 janvier 2019 (AFP) – Laurent Berger est candidat à la présidence de la Confédération européenne des syndicats (CES), mais prévoit de rester secrétaire général de la CFDT, a dit sa confédération mardi, confirmant une information des Echos.

L’élection doit intervenir en mai, lors du congrès de cette organisation prévu à Vienne.

M. Berger ne va pas pour autant quitter la CFDT, ce poste n’étant pas exécutif, a souligné la confédération. La CES est dirigée par son secrétaire général, l’Italien Luca Visentini.

Créée en 1973, la CES est présidée actuellement par le Belge Rudy de Leeuw, à la tête de la Fédération générale du travail de Belgique FGTB-ABVV. Elle compte 90 confédérations réparties dans 30 pays, dont en France la CFDT, la CGT, Force ouvrière, la CFTC et l’Unsa.

Laurent Berger, 50 ans, à la tête de la CFDT depuis 2012, premier syndicat français en termes de représentativité depuis décembre 2018, se revendique de la ligne dite « réformiste », adepte de la concertation avec le patronat et les pouvoirs publics.

bow/bfa/mm