Bosch augmente la capacité de son usine de Moulins après des concessions syndicales

LYON, 6 octobre 2016 (AFP) – L’équipementier automobile allemand Bosch va augmenter de 50% les capacités de production de son usine de Moulins-Yzeure (Allier), avec des embauches à la clef, après des concessions des organisations syndicales de l’établissement.

Les représentants du personnel ont accepté une « flexibilité accrue dans l’organisation du temps de travail » et une « modération salariale partielle », a expliqué Bosch dans un communiqué consultable sur son site.

« Ce nouvel accord permettra à Moulins-Yzeure de gagner en compétitivité et faire face à un marché automobile de plus en plus concurrentiel. Il est la preuve que des solutions existent toujours lorsque le personnel et la direction acceptent de faire des efforts mutuels », s’est félicité le président de Bosch France, Heiko Carrie, cité dans le texte.

En 2013, la direction et les syndicats avaient déjà signé un premier accord « de performance industrielle » qui avait permis de pérenniser l’activité du site sur plusieurs années.

A la suite de l’accord, Bosch va transférer une ligne de production de correcteurs électroniques de trajectoire (ESP) de son usine allemande de Blaichach vers Moulins. L’usine française comptera ainsi trois lignes de production d’ESP.

Pour accompagner cette montée en puissance, des embauches, d’un nombre non précisé, sont prévues « d’ici fin 2018 » dans l’usine qui compte actuellement quelque 300 salariés.

Bosch, qui a signé des accords de ce style dans plusieurs de ses unités françaises, affirme avoir investi 18 millions d’euros à Moulins entre 2010 et 2016.

fga/ppy/bir