Bouches-du-Rhône: plan d’embauche de 500 allocataires RSA avec Hopps Group

MARSEILLE, 16 janvier 2018 (AFP) – Le département des Bouches-du-Rhône et Hopps Group, leader privé de la distribution à domicile en France, ont signé mardi à Marseille une convention pour l’embauche de 500 allocataires du RSA d’ici cinq ans.

Via ce « circuit court » de recrutement, selon les termes de Martine Vassal, présidente LR du conseil départemental, Hopps Group s’engage à offrir au moins 500 emplois en CDI en cinq ans aux allocataires du Revenu de solidarité active (RSA) pré-sélectionnés par les services dédiés à l’emploi du Conseil départemental.

Dans ce cadre, le département s’engage notamment à financer le permis de conduire (catégorie B) des allocataires qui en seraient démunis, a précisé Mme Vassal, se félicitant d’avoir fait baisser de plus de 76.000 à son arrivée en fonction en 2015 à moins de 68.000 désormais le nombre d’allocataires RSA dans les Bouches-du-Rhône.

Hopps Group, basé à Aix-en-Provence, compte 22.000 salariés en France, dont 1.700 en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, pour un chiffre d’affaires annuel de 450 millions d’euros. Sur les cinq prochaines années, le groupe, bâti notamment sur Adrexo, entreprise spécialisée dans la distribution d’imprimés publicitaires, compte recruter quelque 8.000 nouveaux « messagers » au total. Avec pour objectif de doubler son chiffre d’affaires global d’ici trois à cinq ans.

« Notre démarche est partiellement anti-Uber », a expliqué Eric Paumier, co-président de Hopps Group, lors de la signature officielle de cette convention, à l’hôtel de département: « Nous sommes comme Uber sur le plan des logiciels et applications, mais nous, nous embauchons en CDI, à 97%, et nous payons les gens normalement, même si c’est au salaire minimum, et à temps partiel, pour des contrats de 15 à 20 heures par semaine ».

« Avec l’explosion du e-commerce, l’activité explose, mais nous avons des problèmes pour recruter », a assuré Frédéric Pons, également co-président de l’entreprise, en soulignant par exemple que sur leur 39.000 tournées à travers la France chaque semaine, près de 1.200 ne peuvent être assurées, faute de chauffeurs.

La holding Hopps Group compte également Colis Privé, spécialisé dans la distribution de colis à domicile, ou encore la marque de chaussures Pataugas.

Hopps Group a récemment annoncé sa volonté de concurrencer la Poste sur le secteur du courrier, un marché encore évalué à 8 milliards d’euros par an dont elle espère capter quelque 400 millions, sur le créneau des grandes entreprises.

ol/bbm/it