Budget Sécu: l’Assemblée acte l’extension de la CMU complémentaire

PARIS, 26 octobre 2018 (AFP) – L’Assemblée nationale a validé l’extension de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) aux personnes aujourd’hui éligibles à l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS), afin d’améliorer le remboursement des soins pour les Français les plus modestes.

Cette mesure, en vigueur à partir du 1er novembre 2019, concernera les quelque 1,2 million de bénéficiaires de l’ACS « moyennant une participation financière limitée » selon le texte. Elle vise à réduire des taux de non-recours élevés (entre 24 et 36% pour la CMU-C, 65% pour l’ACS), une situation que plusieurs réformes précédentes n’avaient pas permis de résoudre.

Cette réforme doit assurer, pour ceux pour lesquels une participation financière sera requise, l’accès à une couverture complémentaire santé à moins de 1 euro par jour.

L’annonce de cette mesure, par le gouvernement, avait été accueillie avec des réserves par le président de la Mutualité française, Thierry Beaudet, qui redoutait « une forme de nationalisation » du secteur.

ll/pr/ib/bw