Chaque heure de CPF acquise au 31 décembre 2018 serait monétisée 15 euros

PARIS, 19 novembre 2018 – Dans le cadre de la monétisation du compte personnel de formation (CPF), un projet de décret soumis au Cnefop le 20 novembre prévoit les modalités de valorisation des heures de formation acquises au 31 décembre 2018.

La conversion des droits devrait se faire à hauteur de 15 euros par heure de formation. Les 14,28 euros annoncés en mars dernier par la ministre du Travail ne devraient finalement pas être retenus. La conversion des heures de formations acquises au titre du CPF et du droit individuel à la formation (DIF) à la fin de l’année 2018 devrait en effet se faire à hauteur de 15 euros par heure. C’est en tout cas ce que prévoit un projet de décret qui sera examiné par le Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles (Cnefop) le 20 novembre prochain.

Un taux de conversion lié au coût moyen des formations

D’après la fiche de présentation du projet de décret, le choix du montant de 15 euros par heures correspond à la moyenne des coûts horaires de formation constatés. Si contestés soient-ils, le ministère du Travail retient en effet des coûts moyens de 10 euros par heure pour les demandeurs d’emploi et 23 euros par heure pour les salariés en 2018. Au 1er janvier 2019, en appliquant le montant de 15 euros par heure, un salarié qualifié pourrait bénéficier et convertir au maximum 120 heures inscrites en marge du CPF au titre du DIF et mobilisables avant le 1er janvier 2021, soit 1 800 euros . Il pourrait aussi profiter de 96 heures de CPF acquises depuis le 1er janvier 2015, soit 1 440 euros. Un tel salarié bénéficierait donc d’un solde de 3 240 euros sur son CPF.